L’angoisse de séparation

Voilà ce que j’ai découvert chez ma louloute, enfin, j’ai découvert le nom…

Les symptômes ? Vous avez un bébé de 15-20 mois, ici 18, et brutalement, il refuse son lit, comme si vous le couchiez sur des charbons ardents ou des pointes. Rien que de s’approcher de la chambre, le bébé commence à vous enserrer le cou, à se cramponner de toutes ses forces, et bien sûr, à pleurer…

Voilà ce qui se passait depuis notre séjour dans le sud cet été, alors que bébé est une bonne dormeuse, elle se fait des marathons de 12-13h et a tendance à réclamer son lit. Et c’est pas qu’elle ne voulait pas dormir, dans mes bras, à côté de moi dans le lit, no problem, je m’endors en quelques minutes. Non, ce qu’elle ne voulait pas, c’est son lit.

Alors on sentait bien que la prendre avec nous n’était pas la solution, c’était reculer pour mieux sauter.

Les rituels du coucher sont en place déjà avec numéro 1, même si les histoires se font un peu plus rares en ce moment, il y a un moment de discussion et de câlins avant le dodo

On a essayé de la laisser pleurer, avec le coup des 5-10-15min pour aller la rassurer (Note : Elle dort dans la même chambre que sa soeur, qui bien évidemment ne dormait pas dans ce doux vacarme, donc il y a déjà quelqu’un qui lui parle) Impossible. Une heure de hurlements plus tard (on a déménagé sa soeur du coup), elle est toujours droite dans son lit et elle a même trouvé le moyen de se faire mal à force de s’énerver…

La solution est venue du net. Je ne suis pas très fan généralement pour les soins mais bon, y’a pas que du mauvais, y’a du bon aussi sur les forums/réseaux etc… je tape 2-3 mots clés et les réponses pleuvent ! Des dizaines de parents qui témoignaient de faits similaires, enfants inconsolables… Et la solution, si simple…

S’asseoir à côté du lit.

Au point où j’en suis, je me dis que quelque chose d’aussi simple ne peut pas fonctionner… Mais bon, j’essaie. Je m’assied sur son coffre à jouets et lui parle doucement. MAGIQUE. Tout de suite, elle s’assied à son tour, s’arrête de pleurer sans que je la prenne. Elle guette quand même si je me sauve pas… Au bout de quelques minutes, elle se couche, et toute épuisée qu’elle est d’avoir tant crié, elle s’endort. Elle lâche mon doigt qu’elle cramponnait. Je sors de la chambre sur la pointe des pieds et le tour est joué !

Depuis, je prends 5min le soir pour m’asseoir à côté d’elle, silencieusement, je constate toujours des petits coups d’oeil pour vérifier si je ne me sauve pas avant qu’elle ne se soit endormie, mais je reste de moins en moins longtemps.

Ça a marché pour moi, alors si vous rencontrez le problème avec un bibou de cet âge, essayez, c’est rien de le faire, et ça épargne énervements et autres !

12013-05-22 15.16.05

 

La gastro….

Ou quand votre maison se transforme en quelques heures en champ de bataille nucléaire !

Il y a des gens qui sont sensibles à la gastro, qui chopent ce satané virus dés qu’il pointe son nez dans la région, c’est (heureusement) pas le cas chez nous ! Mais, ce coup-ci, on y a eu droit, et très vite vous en venez à faire 10 machines à laver de suite, vous cherchez un moyen de cacher cette fichue odeur qui flotte dans l’air, vous donnez un, deux, trois bains à votre enfant dans la journée..

Je maîtrise tout ce qui est virus respiratoire, grâce à mon métier, je sais repérer les 1ers signes de bronchiolite, je sais quoi faire de suite, je connais les signes d’aggravation…

Mais la gastro, non, je sais juste que la seule chose à faire est gérer les symptômes en attendant que ça passe.

Sur ma grande, 4ans, ça va, aux premières diarrhées, je lui ai donné un anti-diarrhéique, puis un anti-nauséeux quand elle a commencé à se plaindre. Je l’ai gardée au chaud, elle a rien mangé pendant quelques jours, même les fameux gnocchis -dont elle ferait bien la base de son alimentation- ne passaient pas. Mais à 4ans, on est plus fort…

Pour bébé, la situation s’est aggravée en quelques heures, le soir, et je me suis trouvée dépourvue… J’avais bien prévu ces fameux médicaments dés les signes chez la grande, mais… Ça se déshydrate très vite un bébé…

De façon très vicieuse, j’ai reçu à mon cabinet un petit fascicule sur le SRO le lendemain du jour le + dur… Le SRO, Soluté de Réhydratation Orale…

Mais il était 20h30, l’état de bébé s’aggravait, et pas de solution…

J’ai appelé à l’aide sur twitter des professionnels de la petite enfance, qui ont réagi au quart de tour et m’ont donné la solution : ce lien sur le forum de supertoinette

Vous prenez donc :
*1l d’eau
*4 sucres
*2 pincées de sel

200ml/kg/24h et sur 12h max. Ben oui, au delà de 12h, on file chez le médecin, le cas est trop grave !

Tout le monde a ça chez lui !! Et ça m’a permis d’éviter la déshydratation de bébé !

Dans le doute, j’ai quand même téléphoné au médecin le lendemain, savoir si c’était pas inefficace, si je faisais les bons gestes. Il faut souvent se méfier des « trucs » trouvés sur internet ! Mais mes 2 twittous avaient eu raison, le médecin m’a dit de continuer comme ça. Donner les médicaments selon la posologie, et ce SRO maison. Pendant 12h, bébé n’a quasiment ingurgité que cette solution. J’ai soigneusement évité le lait, essayé des bricoles comme la compote pommes-coings. Et le plus important, elle n’a pas trop vomi, elle gardait les médocs et le SRO, je n’avais qu’à attendre…

J’ai surveillé les signes de déshydratation :
*peu d’urines, et foncées
*fontanelle qui s’enfonce
*pas de larmes lors des pleurs
*lèvres sèches et collantes, langue rapeuse

Pour ce qui est de l’état léthargique, bébé était forcément plus fatiguée que d’habitude, ne jouait pas, mais je savais que cet état était du à la maladie elle même, vous avez pas trop envie de danser la techno quand vous avez la gastro vous… Mais j’ai toujours réussi à la réveiller, elle n’était pas complètement molle non plus, c’est ça qui doit inquiéter…

Les pires signes qui doivent vous envoyer chez le médecin ou à l’hosto :
*des yeux enfoncés et cernés
*fièvre supérieure à 38,5°C
*respiration rapide

Un autre truc pour repérer la déshydratation : si la peau garde le pli. Je m’en sers beaucoup chez les personnes âgées en faisant un pli sur le dos de la main en pinçant, s’il reste en l’air, la personne est déshydratée. Pour bébé, faites ça sur la peau du ventre.

Le médicament pour la diarrhée a été efficace, mais si j’avais été coincée, on m’a donné un autre truc : l’eau de cuisson du riz, apparemment très efficace !

Et bien sûr, si les vomissements et la diarrhée s’étaient prolongés, toujours dans les mêmes conditions, Go chez le médecin !!

Mes filles ont traîné, de façon beaucoup plus légère, cette gastro pendant presque une semaine, mais aujourd’hui, tout le monde est remis, et elles ont un appétit d’ogre. Et je pense sincèrement avoir évité l’aggravation de bébé au moment le plus critique de la maladie grâce à ce truc.

Alors je partage, on sait jamais, vous pourriez en avoir besoin, même si je ne le vous souhaite pas…

Et encore merci à ceux qui se reconnaîtront ♥♥♥